#CitizensRoute73 – Le temps de mémoire (Marianne Ranke-Cormier, FBN)

Ce temps de mémoire était dédié notamment à Helmut Kohl, qui était enterré le même jour que le lancement de la #CitizensRoute73, le 1er juillet, Simone Veil, décédée la veille du lancement de notre événement, le 30 juin à Paris, François Mitterrand, parce que indissociable, et Franck Biancheri, grand Européen citoyen, qui a été de ceux de la génération des pères fondateurs du programme Erasmus. Il a été lu par Marianne Ranke-Cormier en allemand, Georgeta Grama-Moldovan en français et Jo Sullivan en anglais. Il était accompagné au violoncelle par Matthieu Widart, lauréat du Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles.


Chers amis, chers compagnons de Route,

Nous voulions commencer cette réunion en évoquant une figure politique qui a marqué le destin de l’Europe, Helmut Kohl, ancien chancelier allemand qui est enterré ce jour à Spire (Speyer), et pour lequel le Parlement européen à Strasbourg a organisé tout à l’heure une cérémonie européenne officielle en son honneur. Nous voulions nous associer à cet hommage.

Nous y associons Simone Veil, décédée hier à Paris, une Grande Européenne, qui a porté l’image de la réconciliation des européens à la sortie de la guerre et celle de la volonté des femmes de se saisir de ce nouvel espace pour construire un avenir de paix, d’égalité et de prospérité. Elle a été la première femme présidente du Parlement européen, alors que celui-ci venait également d’évoluer vers un outil démocratique, puisqu’en 1979 se sont tenues les premières élections européennes directes…

De 1982 à 1998, Helmut Kohl a été chancelier de la République fédérale d’Allemagne puis chancelier de l’Allemagne réunifiée, durant cette période de 16 années les Allemands et les autres peuples européens ont connu des bouleversements qui ont fondamentalement changé le cours de la Communauté européenne qu’ils s’étaient bâtie, de leur avenir et de celui de l’Europe: la chute du mur de Berlin et du rideau de fer.

Helmut Kohl peut-être considéré comme l’un des principaux ouvriers de la réunification allemande, mais ce tour de force n’auraient pu réussir sans le soutien des autres Européens que nous souhaitons associer à cet hommage, notamment:

François Mitterrand, président français, décédé en 1996, parce que nous avons tous cette image en tête des deux hommes à Verdun en 1984 main dans la main…

Franck Biancheri, car il aura fallu toute la clairvoyance politique européenne d’un jeune de 25 ans et la volonté citoyenne d’un groupe d’étudiants européens, pour porter le programme Erasmus au menu d’un déjeuner à l’Élysée, en mars 1987, et d’une rencontre à Bonn. Les citoyens, les jeunes citoyens, étaient maintenant de l’aventure européenne, et très vite ils l’ont aussi voulue démocratique. La dimension citoyenne de l’histoire d’Erasmus sera le premier acte d’engagement des générations futures.

“la seule façon de s’imaginer un Européen, c’est celle d’une équipe de personnes de différents pays, pas un homme ou une femme seule” (déclaration de Franck Biancheri à l’Agora Aegee-Europe d’Enschede en Mai 2012 peu avant sa mort)

La dimension européenne de nos femmes et hommes politiques se réalise grâce à ces citoyens européens dont ils ont croisé la route, des homologues mais aussi de grands Européens citoyens.

Sur notre #CitizensRoute73 laissons nous inspirer par eux pour porter notre contribution à celle de l’Europe que nous voulons demain.

Marianne Ranke-Cormier, Vice-présidente AAFB


La vidéo de la lecture du temps de mémoire accompagné par Matthieu Widart au violoncelle:


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s