Feuille de #CitizensRoute73 – Compte-rendu de l’événement de lancement à Louvain-la-Neuve (BE), 1-2 juillet 2017

Les 1 et 2 juillet 2017 à l’Université de Louvain-la-Neuve, grâce à l’accueil et au soutien de la Commune d’Ottignies-Louvain la Neuve, les réseaux Franck Biancheri et iCAN, en partenariat avec d’autres organisations de la société civile européenne1, ont réuni près de 150 personnes au cours de deux journées dédiées au lancement du processus citoyen de démocratisation de l’UE, #CitizensRoute73.


Pourquoi « Route 73 » ?


Lors des prochaines élections européennes de 2019, les 73 sièges britanniques au Parlement européen seront vacants. Plutôt que de les supprimer ou de les distribuer, il serait possible de les ouvrir à des représentants européens élus sur une base trans-européenne et non nationale. Mais des interrogations circulent qui pourraient bloquer cette belle perspective: les citoyens sont-ils prêts ? Une offre politique sera-t-elle disponible ? … La société civile européenne pro-démocratique doit répondre « présente » au défi de démocratisation qui s’offre pour la première fois concrètement à elle :

. en exprimant son plein soutien à cette piste de transformation de l’élection européenne et en mettant en place des stratégies de lobbying en direction de Bruxelles, Strasbourg et des capitales

. en initiant des actions de mobilisation virale destinées à montrer que « oui, 30 ans après le lancement du programme ERASMUS, un vaste noyau dur de citoyens européens est prêt à contribuer à la réussite de la première expérience de démocratie européenne »

. en nourrissant un débat commun sur l’avenir de l’Europe de nature à faire émerger les idées, figures et partis politiques trans-européens nécessaires à la bonne tenue de l’élection des 73 premiers représentants des citoyens européens (et non nationaux) dans le prochain Parlement européen.


La CitizensRoute73 est lancée !


Ces deux journées étaient structurées sur deux demi-journées distinctes :

. le samedi 1er juillet : une demi-journée de plénières

. le dimanche 2 juillet : une demi-journée d’ateliers

Et suivant deux axes :

. un axe « politique » consacré à montrer la pertinence du projet de faire émerger une offre politique au niveau européen d’ici la prochain élection de 2019 ; via un « débat politique » sur l’Europe en première journée et des ateliers de « création » d’embryons de partis politiques trans-européens le lendemain

. un axe « citoyen » consacré aux outils à mettre en place pour rendre visible le début politique commun sur l’Europe ; via un « panel intellectuels et activistes » le samedi et des ateliers de lancement de projets concrets le dimanche.

Les discussions qui ont eu lieu sur la tribune et dans les ateliers furent indéniablement très stimulantes, remplissant leur objectif qui consistait à donner envie de se donner les moyens pour que l’élection européenne de 2019 donne lieu à un vrai débat public/politique commun.

Lors de la séance de clôture du dimanche après-midi, les modérateurs d’ateliers ont présenté leurs conclusions. Si celles des ateliers-partis dépassent l’objectif de concrétisation de la #CitizensRoute73, la synthèse de celles des ateliers-outils constitue de fait la « Feuille de Route73 » à laquelle cet événement de lancement espérait aboutir.


La Feuille de Route73


Une Déclaration d’Engagement Commun sur les deux prochaines années (d’ici l’élection européenne de 2019) a ainsi été signée par les partenaires, intervenants et participants présents lors de la clôture et désireux de marquer leur mobilisation sur la #CitizensRoute732.

De fait, les signataires de cette déclaration constituent la liste des premiers « acteurs » de cette Route. Trois d’entre eux se sont également déclarés prêts à participer à l’instance de coordination de la Route, ou Comité de Pilotage.

Il a été convenu que la structure #CitizensRoute73 devait être la plus neutre et légère possible pour exprimer l’idée qu’il s’agit d’un outil de mise en convergence et non d’un label d’intégration. L’image du porte-container s’est imposée. A ce stade, personne n’a finalement jugé utile de créer une structure légale. Les éventuels financements pourront être canalisés vers les organisations porteuses des projets financés. Le nom #CitizensRoute73 en revanche sera enregistré en trademark.

Dans l’atelier « Plateforme », le projet partenaire « Le Comité » s’est engagé à mettre à disposition de la #CitizensRoute73 sa plateforme numérique d’intelligence collective dont les nombreuses fonctionnalités ont été présentées de manière convaincante. La plateforme sera prête à l’emploi début octobre. La plateforme Loomio mise en place pour l’événement de lancement fera le lien entre maintenant et octobre.

Une équipe de facilitateurs/journalistes européens devrait être mise en place pour faciliter les échanges entre les différents projets qu’accueillera la plateforme et faire une interface accessible avec l’extérieur. Cette équipe sera liée au projet de média trans-européen.

L’aspect médiatique est apparu comme central à la stratégie de la #CitizensRoute73. Conscients que les médias nationaux ne pourront pas contribuer correctement à rendre visible le débat public commun qui innerve de fait la société civile européenne lors de l’élection européenne de 2019, #CitizensRoute73 a notamment pour ambition de pallier cette défaillance structurelle, principale raison au blocage de l’apparition d’une citoyenneté européenne.

Pour ce faire, #CitizensRoute73 prévoit les actions suivantes :

. créer une équipe en charge de « couvrir » de manière attirante et compréhensible les débats traversant la plateforme numérique

. en rendre compte notamment sur le siteweb #CitizensRoute73’Mag (ou siteweb de l’événement transformé en magazine)

. publier en parallèle à cette couverture média un calendrier de tous les événements du « réseau » de partenaires de la #CitizensRoute73 et au-delà

. mettre en place une chaine Youtube destinée à faire parler les figures montantes de la politique européenne en réponse aux questionnements des citoyens que la plateforme numérique aura pour objet de révéler ; pour obtenir ces émissions, une méthode « marathon » a été pensée où des « journalistes » tourneront en Europe pour réaliser ces interviews. Le modèle de cette chaîne sera bien sûr ce qui se fait de jeune et de moderne chez les « youtubeurs ».

En complément de cette mise en contact virtuelle des politiques et des citoyens européens, l’atelier « Tribune mobile » a réfléchi aux lieux où se trouvent naturellement des publics européens à la rencontre desquels les politiques européennes se doivent d’aller. Les Festivals sont apparus comme une piste intéressante à suivante. Un petit groupe s’est ainsi constitué qui se rapprochera des organisateurs de festivals européens pour proposer l’installation d’une Tribune #CitizensRoute73 sur laquelle il s’agira de faire venir débattre en public des figures montantes de la politique européenne. La question des langues et la problématique de la traduction sont apparues comme les principales contraintes techniques et financières à résoudre. Une première étape de cette Tribune Mobile de la Route73 est déjà prévue à Toulouse début Octobre dans le cadre de l’Erasmus Student Festival qui doit rassembler 10.000 étudiants.

En ce qui concerne le travail de lobbying auquel la #CitizenRoute73 entend contribuer, la stratégie se structure autour de trois axes principaux :

. concentrer l’effort principal en direction des personnalités en charge d’écrire le rapport du Brexit auprès du Parlement européen, un rapport auquel il s’agirait de voir figurer la proposition d’élection trans-européenne. C’est le biais qui a paru le plus efficace pour toucher les partis et gouvernements nationaux.

. identifier quelques personnalités publiques de la vie politique et artistique européenne pour porter symboliquement la campagne en faveur des élections trans-européennes

. se rapprocher des partis existants et émergents pour leur faire comprendre l’ampleur de la révolution en cours et les inciter à développer des plateformes trans-nationales

Le réseau iCAN est pertinent pour coordonner cette composante de l’action convergente #CitizensRoute73.

L’atelier sur la zone euro comme plateforme de lancement du processus de réinvention de l’Europe a permis d’identifier un axe de contenu structurant pour le projet général de démocratisation de l’Europe. Des actions stratégiques s’articulent autour d’une idée centrale d’ « enquête publique » sur la priorité que donnent les citoyens européens à la résolution de la crise de l’euro. L’action concertée pourrait commencer par un numéro spécial de la Revue POUR invitant les grandes figures de la réflexion en la matière (Guillaume Sacriste, Thomas Picketty, Yanis Varoufakis, Franck Biancheri (textes inédits), etc…) à s’exprimer sur le lien entre démocratie et résolution de la crise de l’euro.

Parmi les ateliers-partis qui pourraient s’intégrer à la Feuille de Route73, il y a celui d’un parti des jeunes et d’une Europe tournée vers l’avenir. Parce que l’UE est une entité trop complexe pour que des orientations pertinentes soient impulsées par des partis focalisés sur la prochaine élection, un parti des jeunes dont le rôle serait de viser les élections dans 15 à 20 ans, pourrait fournir une solution à cette problématique du temps en politique à l’échelle trans-européenne.

Enfin, le projet d’expérience électorale trans-européenne, en ligne et citoyenne s’est imposé comme pertinent, y compris dans les ateliers qui n’avaient pas vocation à en parler. « Elect George » est donc un projet confirmé ; mais désormais il pourrait être programmé en 2019 plutôt qu’en 2018, dans le but de bénéficier de l’attention que les médias nationaux porteront naturellement à la question européenne, dans celui de créer une dynamique mobilisatrice de participation à l’élection officielle, mais aussi afin de s’assurer que, au cas où les institutions ne seraient pas parvenu à créer elles-mêmes une élection trans-européenne, 2019, grâce à l’action citoyenne, envoie tout de même un signal fort de changement en matière de connexion des citoyens aux instances décisionnelles européennes. Le projet « Elect George » est conçu comme un « jeu-sérieux » formateur de citoyenneté européenne. Entreprises de jeu, gouvernements innovants, opérateurs d’élection en ligne… sont les cibles de la stratégie de mise en place du jeu « Elect George ».

Le financement de #CitizensRoute73 est une question ; mais une partie du processus peut se mettre en œuvre sur la base du volontariat, combinés aux apports en nature des différents partenaires en terme notamment de ressources humaines. La plateforme « Le Comité » par exemple est déjà un projet financé. Certains projets en revanche nécessiteront l’accès à des financements complémentaires. Le recherche de ces financements devraient se faire sur la base des organisations porteuses de projets, de manière décentralisée donc, et en suivant le potentiel d’accès à des subventions de certaines organisations plus que d’autres.


Calendrier


Juillet 2017

  • Compte-rendu de l’événement de lancement et préparation à la rentrée de septembre
  • Transformation du site-web de l’événement en #CitizensRoute73’Mag

Août 2017

  • Lancement du concours pour la vidéo virale de la #CitizensRoute73

Septembre 2017

  • Relance des différents projets (Elect George, Mouvement européen de l’avenir, Youtube channel, lobby group)
  • Rendez-vous pour présenter les projets de #CitizensRoute73 auprès de décideurs institutionnels, politiques, financiers, économiques

Sept/octobre 2017

  • Présentation de la vidéo et lancement de la chaîne Youtube

Octobre 2017

  • Tribune Mobile à Toulouse
  • Lancement de la plateforme « Le Comité »
  • Couverture du premier événement de la tribune mobile à Toulouse

Novembre 2017

  • Lancement de la YouTube Channel Route73 et mise en place du Marathon médiatique

Juin 2019

  • Election législative européenne
  • « Elect George »

Télécharger la feuille de route73 en pdf: CR73 – Compte-rendu (05/07/2017)



1 Stand up for Europe, Eyes on Europe, POUR, AEGEE-Europe, Creatopia, Cambiamo Rotta all’Europa, Citoyennes pour l’Europe, Election-Europe, Le Comité, BBK/Door Vriendschap Sterker, Camnete, Europe Populaire, Maison du Développement Durable … à retrouver sur notre page “Partenaires

2 Voir la Déclaration d’Engagement Commun:

EPSON MFP image


 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s