Compte-rendu de l’atelier «Pour un nouveau paradigme» autour de Adrian Taylor, iCAN – LLN 02/07/17

Dans le cadre du lancement de la #CitizensRoute73 les participants ont travaillé le dimanche 2 juillet dans deux catégories d’ateliers: 1) les propositions de programmes qui pourraient être présentées dans le cadre d’une campagne trans-européenne pour l’élection européenne de 2019; 2) les outils et méthodes nécessaires pour permettre l’émergence d’un vrai débat politique trans-européen au cours des deux années à venir. L’atelier “Pour un nouveau paradigme” s’est réuni autour de Adrian Taylor, fondateur de iCAN, pour générer, d’ici 2019, 73 propositions du type “l’Europe que nous voulons”, en y incluant des idées en matière de socio-démocratie, éco-démocratie, démocratie-durable… Nous vous présentons le compte-rendu ci-dessous.


Compte-rendu de l’atelier “Pour un nouveau paradigme”

Dimanche 2 juillet 2017 (Louvain-la-Neuve) – autour de Adrian Taylor (iCAN), Andrea Surbone (PER) et Bjarni Snæbjorn Jonsson (Anthill)


Les fondations d’un nouveau paradigme sont construites selon de nouvelles méthodes.

Panels citoyens pour une narration commune. Nous devrions commencer par une convocation de panels citoyens afin d’identifier les valeurs Européennes et une identité culturelle. Cela peut représenter la base du développement d’une narration commune.

Les panels citoyens serviront à s’attaquer aux problèmes majeurs. Des panels similaires pourront par la suite s’attaquer aux autres problèmes. Ces panels seront composés de membres du grand public, qui s’ajouteront à des équipes d’experts toutes disciplines confondues (et pas seulement des économistes et avocats).

Ces panels peuvent s’attaquer à des problèmes tels que:

  • Quels sont les nouvelles ressources?

  • Quel est notre point de vue sur la nature? De plus, nous devrions créer de nouvelles formes de propriétés (publiques ou privées), i.e pour manager les biens publics, services, transports, minéraux…

Nos demandes institutionnelles:

  • L’exécutif européen et la banque centrale doivent rendre des comptes à un parlement élu

  • Véritables élections trans-européennes en utilisant la méthode Condorcet

  • La création d’un 4ème pouvoir (panels citoyens comme indiqué ci-dessus)

  • Transparence en politique (note: il a été convenu que ce point devrait être définir plus précieusement)

  • Digitalisation massive des services publics. Il faudra débattre plus amplement sur comment les différents niveaux d’intégration devraient être utilisés, créés – un des éléments clé est que les plus hauts niveaux d’intégration devraient être accessibles à tous, du moment qu’ils remplissent les critères basiques – surtout le critère démocratique. L’économie a besoin d’investissements sérieux surtout en ce qui concerne l’industrie écologique dans les infrastructures du 21ème siècle – ce qui comprend les réseau sociaux! L’argent est disponible grâce à:

  • Une taxe CO2

  • Taxe sur la spéculation financière

  • Taxe d’automatisation

  • Mobilisation de l’argent créé par les banques centrales

  • Financement bancaire d’investissement européen

  • Monnaies complémentaires

  • Européaniser en masse les entreprises publiques dans des pays comme la Grèce: l’UE achète ces entreprises à la valeur comptable, en laissant les pays concernés réduire leur dette du jour au lendemain, et en leur offrant des avantages tangibles en retour

Exigences sociales. Il est essentiel que tout le monde

  • Ait accès à un revenu basique et donnant accès à un niveau de vie correct
  • Un oeil plus attentif sur l’écologie pour lui permettre de prospérer

  • Utiliser l’approche du Traité de Maastricht en mettant en place des critères pour créer le concept de “convergence sociale”, c’est-à-dire laisser les régions les plus pauvres se mettre à niveau. Nous voulons également que tous les citoyens européens en âge de voter devraient participer à un service civil européen obligatoire, au cours duquel ils se rendent dans un pays étranger afin de participer à des tâches sociales utiles, et en faisant passer le mot sur cette expérience européenne, indépendamment d’un salaire, une sorte d’Erasmus pour tous.

Prochaines étapes: les choses que ce mouvement doit inclure:

  • Mettre en place un groupe de travail qui fera du lobbying pour les 73 sièges transnationaux, et écrira à tous les membres du Parlement Européen pour obtenir leur support

  • Générer 73 propositions du type “l’Europe que nous voulons”, en y incluant des idées en matière de socio-démocratie, éco-démocratie, démocratie-durable

  • Commencer une tournée des villes afin d’engager les plus jeunes et âgés dans le débat.

Adrian Taylor (iCAN), rapporteur

! Pour ceux qui sont inscrits sur nos listes vous pouvez retrouver cette proposition de programme en discussion sur notre plateforme loomio #CitizensRoute73 !